“Il n’y avait pas d’eau. L’électricité et la climatisation ne marchent pas”, Les supporters du “fan village” de Doha en colère

Les supporters de l’un des fan villages du Qatar pour la Coupe du monde 2022, non loin de Doha, ne peuvent pas profiter des chambres temporaires installées dans des conteneurs. Après le sujet de BFMTV et RMC, le Comité suprême a répondu.

Tout ne se passe pas comme prévu dans le « Fun Village » du Qatar. Ces lotissements temporaires desserviront une partie des 350 000 personnes que Doha devra héberger chaque jour pendant la Coupe du monde 2022, mais les défis logistiques que le pays hôte prépare depuis plus d’une décennie font face à de graves échecs. BFMTV s’est rendu dans l’un de ces lieux, à 15 minutes du centre-ville de la capitale. Il y a 6 500 chambres construites à partir de conteneurs préfabriqués, dont certaines ne sont pas encore prêtes.

Lire Aussi :  Ligue A : le Narbonne Volley tout feu tout flamme face à Toulouse

Dans les allées, de nombreux supporters se plaignent. Le concours a déjà bien commencé, mais les ouvriers sont encore en train d’aménager des salles. Le Qatar était-il prêt à faire face à cet afflux de supporters ?Yvan le supporter français rencontré en a fait les frais. A 200 € la nuit, il ne s’attendait pas à un tel accueil. “Tout était sale avec de la poussière de construction, même dans le lit. Les photos sur le site étaient bonnes. Et quand tu es arrivé, c’était autre chose”, a-t-il témoigné stupéfait.

Deux autres supporters français arrivés il y a quelques heures songent déjà à quitter les lieux. “Il n’y avait pas d’eau. L’électricité et la climatisation ne fonctionnaient pas”, déplore l’un d’eux, pointant du doigt l’état désastreux de la nappe phréatique et de la salle de bain de sa chambre, où la douche était hors d’usage.

Lire Aussi :  Foot OL - Gros malaise à l’OL, silence total après cette boulette - Olympique Lyonnais

Problème de “négligence”

Signaler ces problèmes est nul. Un homme s’approche alors que BFMTV filme le conteneur encore en place. Il prétend être responsable du site. “Avez-vous l’autorisation de tirer ?”, demande-t-il avant de tirer le journaliste hors de vue pour voir les images enregistrées sur la caméra et tenter de l’intimider. “Pouvez-vous s’il vous plaît retirer cette image? (…) S’il vous plaît, ne causez pas de problèmes au pays. Cela pourrait prendre des proportions énormes. Vous ne savez pas. Les choses sont très tendues et, vous allez passer une mauvaise journée. Et je Ne pense pas que tu passes une mauvaise journée.

Lire Aussi :  MotoGP, Gubellini-Quartararo : l’analyse de la saison du vice-champion du monde

Le Comité suprême de la Coupe du monde, dans une réponse à RMC Sport, a reconnu des “négligences” et des dysfonctionnements dans le déploiement de ces villages de supporters. Cela est dû à la négligence du propriétaire et de l’exploitant. Certaines de ces installations étaient fournies et gérées par diverses entités privées et ne répondaient pas aux normes nécessaires et attendues par les supporters. ”

Quelques heures après la fusillade, environ 200 personnes ont été transférées en reconfinement. “Bien que ces sites soient gérés par des organismes privés et indépendants, la correction de tout problème constaté reste une priorité absolue pour le Comité suprême. Veuillez en assurer les organisateurs. Un remboursement et une option d’hébergement alternative gratuite vous seront proposés pour la durée de votre séjour.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button