La foi d’une petite fille esclave – A la une

je ferai une contribution

2 Rois 5:3 Et il dit à sa maîtresse : Hélas ! si mon seigneur avait été près du prophète à Samarie, le prophète aurait guéri sa lèpre.

Et du temps d’Elisée, Israël était en guerre contre la Syrie. À la fin de cette guerre, une fille juive a été renvoyée comme prisonnière. Cette petite fille était au service de Naaman en tant que chef de l’armée syrienne. Il peut ne pas être très heureux parce qu’il est loin de sa famille et qu’il n’aime pas la famille. Même s’il était un esclave, loin de son pays, il connaissait encore la puissance du Dieu d’Israël.

Lire Aussi :  Les développeurs de God of War Ragnarok avertissent les joueurs : installer le patch Day One est fortement conseillé

Il n’a pas hésité à informer le Dieu d’Israël comme une solution au problème de son maître, Naaman, qui était un lépreux. Il n’avait pas honte de parler de son Dieu et du prophète Elisée. Pouvons-nous croire cette fille? Pouvons-nous prêcher la puissance de Jésus sur les ténèbres, malgré nos problèmes ? Pouvons-nous dire aux gens que Jésus est assez fort pour les sauver du péché et leur donner la vie éternelle ? Ou avons-nous honte de parler de Jésus parce que nos problèmes ne sont pas résolus ?

Autant de questions qui nous mettent dans notre responsabilité d’enfants de Dieu. Que le Seigneur nous aide à parler de lui sans honte. Voici l’avertissement qu’il a donné : « Car ce que je dis est honteux, et le Fils de l’homme aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire, et le Père des saints anges. (Luka. 9v26)”. Que le Seigneur nous aide. Bonne journée et que Dieu vous bénisse !

Lire Aussi :  Amazon prépare le Black Friday avec le chargeur sans fil Samsung à 1 € seulement

Soutenez le journal chrétien

Merci pour soutenir le Journal chrétienle voile de la vérité communiqué à travers le voile de l’Evangile.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture en France, vos dons sont déductibles d’impôts à 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.
Vous recevrez un reçu fiscal émis par J’aime l’infoest un réseau influent, qui vise à soutenir un large éventail d’informations et à protéger une presse numérique unique et de qualité.

Lire Aussi :  Signature d'une convention de partenariat entre l’UIR et l'Université Ben Gourion de Beer-Sheva

Si vous êtes un particulier résidant en Francevotre don est déductible à hauteur de 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Si vous êtes une société française soumise à IR ou IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déduit de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La déduction fiscale excédant ce plafond est reportable jusqu’à 5 ans après le don.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button