Lancement de France Géoénergie pour promouvoir la géothermie de surface dans le bâtiment

La naissance officielle du collectif France Géoénergie s’est déroulée en grande pompe lors du Salon des Maires du mardi 22 novembre 2022. Son but était de contribuer au développement de cette énergie locale, disponible sous nos pieds, pour chauffer et climatiser les bâtiments.

Cet article fait partie d’un dossier

La géothermie, terre promise des énergies renouvelables

La géothermie de surface utilise les calories naturellement présentes dans le sol ou les nappes phréatiques entre 0 et 200 mètres de profondeur. Invisible il y a presque trois ans, il pourrait être le nouveau poulain sur lequel parier. En témoigne le lancement officiel du collectif France Géoénergie, qui a réuni des industriels comme l’Association française des professionnels de la géothermie (AFPG) et Celsius Energy, ainsi que de nombreux acteurs de la ville et du bâtiment (Equans, Engie) . Solutions, Vinci Construction, Nexity, etc., en présence du Ministre de la Transition Energétique. Agnès Pannier-Runacher a profité de l’événement pour annoncer le lancement d’un schéma directeur géothermique d’ici fin 2022. Il contribuera à structurer la filière au-dessus de la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie (PME). Avec les coûts énergétiques et le défi climatique de réduction des énergies fossiles et de leurs émissions de gaz à effet de serre, la géothermie de surface est extrêmement pratique. Elle doit prendre sa place aux côtés d’autres énergies telles que le biogaz et l’électricité. Hormis l’investissement initial important, l’infrastructure est stable et le coût total de cette énergie devient attractif dans le contexte de crise. Par conséquent, les élus doivent planifier à long terme et le gouvernement les soutiendra ainsi que la construction du secteur industriel dans les zones.

Lire Aussi :  deux hommes arrêtés pour « homicide »

L’Etat propose déjà des aides à l’installation de la géothermie de surface via le fonds chaleur géré par l’Adem, ainsi que des particuliers, des dispositifs MaPrimeRénov et des certificats d’économies d’énergie. Elle entend s’appuyer sur l’expertise du trio formé par l’Ademen, le BRGM et le Cerema pour accélérer son développement. “En termes de connaissances, le Cerema achève actuellement la cartographie des zones favorables à la géothermie de surface, qui sera à la disposition des collectivités à partir de fin 2023”, précise Pascal Berto, son PDG.

100 TWh potentiels d’ici 2040

Pour extraire l’énergie thermique du sol, qui a une température moyenne de 14°C, la technologie utilise des sondes géothermiques qui transfèrent des calories à un fluide caloporteur grâce à une pompe à chaleur géothermique (PAC). Moins risquée et moins compliquée à mettre en œuvre que la géothermie profonde, elle est encore largement inutilisée en France. Elle ne fournit aujourd’hui que 3 % des énergies renouvelables, soit près de 1 % de la chaleur produite en France et moins de 5 TWh. Mais son potentiel est considérable. Il peut être installé sur 97 % du territoire français et, selon le BRGM, produire 100 TWh d’ici 2040 en remplacement des chaudières gaz et fioul pour le chauffage des bâtiments individuels et du tertiaire, puis des logements collectifs. C’est un objectif ambitieux mais réaliste », déclare Michael Philippe, responsable du pôle Géothermie du BRGM, qui a lancé avec l’AFPG l’Observatoire de géothermie de surface. A la Métropole du Grand à Paris, qui a travaillé avec le BRGM pour découvrir le potentiel énergétique de son sous-sol, les taux de couverture de la technologie peuvent ainsi atteindre 80% des besoins de chauffage et de refroidissement des maisons individuelles et 60% du tertiaire.

Lire Aussi :  Une enquête ouverte, plusieurs boutiques de vente de CBD fermées en France

Beaucoup de levier à activer

Et pour l’AFPG, trois leviers participeront à la vulgarisation du secteur. D’une part, les besoins de refroidissement des bâtiments, qui seront accélérés par les périodes de canicule. Nous nous appuyons également sur le géostockage, un processus qui contrôle le stockage et la libération d’énergie dans le sol selon les besoins. Enfin, combiner les technologies dans plusieurs bâtiments est l’une de ses forces. “, évalue Christoph Luthmann, vice-président de l’AFPG. Et comme le note Nathalie Garin-Cherou, directrice de projet chez Bouygues Immobilier : Nous avons déjà travaillé sur la géothermie au niveau du quartier, maintenant il est important de rendre cette énergie propre et locale visible au niveau du bâtiment. » “Cela nécessitera de rendre la technologie simple et désirable pour les communautés », plaide Benoit Maingi, directeur de la construction chez Nexity, qui ambitionne de puiser dans la géothermie, comme il l’a déjà fait avec l’aérothermie, pour développer son offre de chauffage décarboné. Le préfet Rolon Mouchel-Blaiseau, qui dirige le programme national Action Cœur de Ville, a confirmé l’importance de l’éducation des élus. « Il nous faudra un guide pratique du Cerema. Car cette technologie ne doit pas être l’affaire de spécialistes, mais doit accompagner rendre la ville plus flexible et plus naturelle », évalue Rollon Mouchel-Blaiseau, qui propose d’encourager le mouvement en intégrant les zones expérimentales de France Géoénergie au cœur du programme Action.

Lire Aussi :  Face aux crises, l’inquiétude grandissante des maires de France

Enfin, deux goulets d’étranglement restent à lever : la formation des foreurs (il en manque près de 2 000 selon le BRGM), et le développement de modèles de financement innovants soutenus par l’Adem, comme le tiers-financement. Pour François Bayrou, le patron du commissaire au plan, qui a publié en octobre dernier un rapport saluant l’intérêt de la géothermie de surface, les enjeux pour la France sont énormes. « Nous ne pouvons plus ignorer cette richesse énergétique quasi illimitée. La souveraineté énergétique du pays est menacée. Par conséquent, il est important de trouver des instruments financiers pour soutenir la structure du secteur industriel », a-t-il conclu lors du lancement ce matin.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button