Le corps d’un homme porté disparu depuis plus de deux mois retrouvé dans une malle en plastique, un suspect écroué

l’essentiel
Le corps d’un homme de 25 ans porté disparu depuis environ deux mois a été retrouvé dans un coffre en plastique au fond de la cage d’ascenseur. Le suspect, un homme de 31 ans, a été incarcéré.

Un homme de 31 ans, soupçonné du meurtre brutal d’un garçon de 25 ans porté disparu depuis fin septembre, a été interpellé, lundi 21 novembre, près de Rouen (Saint-Maritime), où le corps de sa victime est. a été retrouvée, a-t-on appris samedi de source proche du dossier.

Le suspect, accompagné de sa compagne, a été déféré devant la justice samedi pour être mis en examen pour “torture et barbarie” et “assassinat”, a fait savoir le parquet d’Evry. La victime, Marouane Suidi, qui habite Lagny-le-Sec (Oise), n’avait plus de nouvelles de sa famille depuis le 21 septembre après une soirée passée chez un ami à Arpaillon (Essonne). Sa famille avait signalé sa disparition dans l’Oise avant que le parquet d’Avery ne soit saisi et qu’une information judiciaire ne soit ouverte pour enlèvement et séquestration.

Lire Aussi :  Adolescente tuée à Tonneins : antécédents du suspect, garde à vue prolongée... ce que l'on sait de la mort de Vanessa, 14 ans

Trouvé dans un coffre en plastique

L’enquête est alors confiée à la police judiciaire d’Evry, où une équipe de 8 enquêteurs se met au travail. Un groupe très soudé, avec une “culture du vrai crime à l’ancienne”, et “une grande réactivité”, et usant de toutes les techniques, notamment de l’écoute, pour traquer le jeune homme, a souligné une source proche de la source. enquête “C’est avec un tout petit signal qu’ils ont pu traquer le suspect qui est passé au vert près de Rouen”, a-t-il expliqué. Immédiatement, ils se précipitèrent vers Ruan pour le défier.

Lire Aussi :  le policier qui n'a pas pris la plainte de la victime de violences conjugales a été suspendu

L’histoire bancale se déroule dans l’environnement des soirées Rave, où des drogues synthétiques circulent le soir. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime était la victime du suspect, présenté comme capable de devenir ultra-violent très rapidement. Battu par son bourreau, Marouane Suidi est mort par strangulation, a révélé une autopsie. Pendant deux mois, le suspect va déplacer le corps de sa voiture au sous-sol, fosses d’ascenseur. C’est également dans la cage d’ascenseur que les enquêteurs ont retrouvé son corps, scellé dans une malle en plastique, près de Rouen, jeudi 24 novembre.

Heures sur les scènes de crime

La police technique et scientifique a montré un total de cinq scènes. “Des heures et des heures de travail de leur part”, salue une source proche du dossier. Outre le suspect principal et sa compagne, plus d’une demi-douzaine de personnes ont été interpellées dans cette affaire. La famille de Marouan Suidi a appelé à plusieurs reprises à témoigner sur les réseaux sociaux. Samedi, il a publié un message sur Twitter annonçant la découverte du corps du jeune homme.

Lire Aussi :  CMI France entre au capital du studio de podcasts Louie Media – Libération

Une source proche du dossier a souligné l’implication des enquêteurs de la police judiciaire pendant des jours et des jours pour résoudre une telle affaire, mettant en garde contre la réforme de la préparation du PP qui, selon lui, ferait d’un tel engagement une erreur. .

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button