le palmarès des cinq entreprises primées en Gironde

Ceva Santé Animale, Prix divisionnaire

Ce mardi soir, Ceva Santé Animale a reçu le prix de la section : l’entreprise est donc la grande gagnante de la soirée dans la course à la finale régionale en janvier. La reconnaissance unanime du groupe par Libourne, qui teste actuellement un vaccin contre la grippe aviaire en France, déstabilise la filière depuis des années. Ceva Santé Animale a un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros et 6 350 employés. Créée à Libourne en 1999, présente dans 46 pays au travers de ses filiales et dirigée par Marc Prikajski, elle est la 5ème entreprise mondiale de santé animale et le premier laboratoire français spécialisé dans les vaccins contre les zoonoses et leur prévention. “Il y a une accélération et une multiplication de nouvelles infections associées à des virus qui peuvent muter, sont transportés des animaux sauvages aux animaux domestiques et ont le potentiel de se transmettre à l’homme”, explique Mark Prykajski. Ce qui mesure l’énorme challenge des activités de Ceva Santé Animale.

Lire Aussi :  On vous explique comment utiliser le réseau social Mastodon, l'une des alternatives à Twitter, racheté par Elon Musk

Mark Prykajski a reçu le prix de la catégorie.  Nicolas Leroy-Fleuriot, PDG de Cheops Technology, leur a donné.


Mark Prykajski a reçu le prix de la catégorie. Nicolas Leroy-Fleuriot, PDG de Cheops Technology, leur a donné.

Laurent Thielet / “Sud Ouest”

Belko, le favori des juges

Le prix récompense une idée romantique et moderne : importer du café dans la métropole bordelaise par cargo. Difficile de faire plus d’actualité. Alexandre Belong, président de Belco entre Mérignac et Le Havre, veut “décarboner” la filière et accompagner les producteurs de café dans la transition écologique, entre autres projets de “sourcing” : via ses filiales en Ethiopie, au Salvador ou en Colombie. L’entreprise, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros en 2007, importe 8 500 tonnes de café, forme ses fournisseurs à produire un café respectueux de l’environnement. Les cargos vont encore plus loin dans cette dimension du commerce mondial « propre » : deux voiliers, actuellement en construction sur les quais de Concarno, pourront transporter chacun 1 000 tonnes de café.

Coup de cœur du jury, Julien Cadet, directeur commercial adjoint chez Belco, a reçu le prix des mains de Jean-Luc Faye, directeur de la formation continue de Kedge Business School.


Coup de cœur du jury, Julien Cadet, directeur commercial adjoint chez Belco, a reçu le prix des mains de Jean-Luc Faye, directeur de la formation continue de Kedge Business School.

Laurent Thielet / “Sud Ouest”

Embrassez les parfums, prix de la croissance

Bon coup : Le jury du Prix de l’Economie salue ici le meilleur pari, qui est un luxe accessible, emblème du parfum. En six ans, la Réserve Naturelle s’est complètement réinventée : partant des accessoires de mode de l’entreprise créée à Cestas en 1986, voici Adopt Parfums, des parfums créés par une équipe et un “nez” maison. Signature : Même bouteille, étiquettes changeantes. Grand succès rapide : Il n’a fallu que six ans pour que l’entreprise explose. Résultat : 6,5 millions de parfums vendus en 2021, 65 millions d’euros de chiffre d’affaires, 20% de croissance par rapport à 2020 et l’intention de tripler encore le chiffre, grâce à 162 magasins dont 19 franchisés et une présence dans 40 pays. Frédéric Stöckel, Président d’Adapt Parfums depuis janvier 2019, souhaite encore renforcer son déploiement à l’international et cible plus particulièrement les Etats-Unis.

Frédéric Stöckel a reçu le prix de la croissance, décerné à François Duret, directeur de l'agence entreprises Gironde à la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique.


Frédéric Stöckel a reçu le prix de la croissance, décerné à François Duret, directeur de l’agence entreprises Gironde à la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique.

Laurent Thielet / “Sud Ouest”

Tehtris, Prix de l’Innovation

Cybersécurité : c’est la conviction de Tehtris, cette entreprise de Pessac, pionnière dans la lutte contre les cyberattaques, qui se présente comme un véritable leader européen. Ransomwares, virus, espionnage industriel, vol de données : l’activisme des hackers numériques n’a jamais été aussi intense, avec des actes de « hacking » en augmentation de 250 % depuis le Covid, dopés par le télétravail. Le jury du Prix de l’Economie salue le parcours de l’entreprise, qui n’a levé que 64 millions d’euros en un an et demi, après un premier succès qui a vu 20 millions d’euros en 2021 (l’un des plus importants au monde) . cybersécurité) et multiplient les filiales aux Etats-Unis, au Japon, en Allemagne, en Espagne et bientôt au Danemark. Fondée par d’anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), l’entreprise visionnaire emploie 265 personnes. Il a d’abord été dans le conseil depuis 2010, puis en 2012 dans le développement d’outils de cybersécurité. Incluant un logiciel EDR agile et unique pour détecter les menaces sur poste de travail ou serveur. Objectif de la PDG et co-fondatrice Elena Poinsett : « Faire en sorte que les gens pensent automatiquement à Tehtris lorsqu’ils parlent de cybersécurité. »

Elena Poinsett Gironde a reçu le prix Hands of Innovation des mains du président de la CCI, Patrick Seguin.


Elena Poinsett Gironde a reçu le prix Hands of Innovation des mains du président de la CCI, Patrick Seguin.

Laurent Thielet / “Sud Ouest”

Circulaire, Prix Start-up

Un autre projet opportun qui prétend se soucier de l’environnement. Dans son secteur, la peinture industrielle, circouleur aborde un sujet complexe : le recyclage, quasi inexistant en France, où 28 millions de litres de peinture sont brûlés chaque année. Comment faire de la “nouvelle” peinture avec de vieux pots ? Dans son laboratoire de chimiste, la créatrice de Circouleur, Myles Grau, met en place son procédé et ses recettes et relève le défi de proposer une gamme de teintes similaires sans rajouter de couleurs et en évitant d’y ajouter trop de “nouvelle matière”. Production (trouvé dans les magasins de consommation, ou vendu directement aux professionnels). Cette récompense est une belle promesse pour l’entreprise de Blancfort qui n’a pas encore mis en place de ligne de production et cherche de nouveaux locaux pour se développer.

Myles Grau a reçu le premier prix.


Myles Grau a reçu le premier prix.

Laurent Thielet / “Sud Ouest”

Il y avait dix entreprises en lice !

Il n’y avait que cinq trophées à remettre hier soir lors de la soirée des Trophées de l’économie néo-aquitaine au Hangar 14 de Bordeaux. Mais dix entreprises ont été sélectionnées dans le “Sud Ouest”, la Banque Populaire et l’amont de la région. La grande gagnante de la soirée a été Ceva Santé Animale, qui représentera la division lors de la finale régionale en janvier, ce qui montre à quel point ces maladies transmises par les animaux sauvages représentent un défi de santé publique pour la lutte contre les animaux. Et s’il y avait quatre autres lauréats, n’oublions pas les cinq autres nominés. Ces dernières semaines dans “Sud Ouest”, nous avons pu (re)connaître ces entreprises venues de Bordeaux.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button