Les chiffres et cartes du Covid-19 en France au 26 novembre 2022

Photo:
Le HuffPost

Le HuffPost

La neuvième vague de Covid 19 s’apprête à frapper la France.

COVID – L’accalmie sera de courte durée, et elle n’arrangera pas la situation déjà tendue dans les hôpitaux avec l’arrivée de l’épidémie de bronchiolite et de l’épidémie de grippe. Mais Santé publique France l’a confirmé ce vendredi 25 novembre. La neuvième vague de Covid-19 arrive dans le pays, soulevant ” tridimensionnel “.

Le rapport hebdomadaire du SPF fait ainsi état d’une “reprise du trafic” La montée en puissance du coronavirus, ainsi que des hospitalisations (et même des admissions en réanimation), intervient au moment où la classe politique débat à chaud de la réinsertion des soignants non vaccinés.

Déterminer le nombre exact de cas est difficile depuis la mi-novembre, le mouvement social des laboratoires de biologie empêche la remontée d’informations. Cependant, les données fournies par les pharmaciens réalisant les tests antigéniques demeurent. elles sont largement révélatrices de cette reprise formée il y a une dizaine de jours.

Il est donc très logique qu’après le retard toujours observé depuis le début de l’épidémie, la situation ait également changé dans les hôpitaux. Cela incite donc les autorités sanitaires à redoubler d’appels pour vacciner les populations les plus vulnérables, même si on a constaté des effets sanitaires limités lors de la huitième vague à la rentrée.

Pour évaluer l’arrivée de cette neuvième vague, Le HuffPost, vous propose de visualiser les derniers chiffres du Covid-19, mais avant tout leur évolution en cartes et en courbes. Un point important à retenir avant de poursuivre la lecture : les données sont toujours publiées le soir. Ainsi, les chiffres mis à jour pour cette semaine, le 26 novembre, sont ceux publiés la veille, le vendredi 25 octobre. Les numéros de dépistage J-3 (à la date du test) sont utilisés pour la fréquence et le taux de positivité.

Lire Aussi :  Coupure d'électricité : serez-vous dédommagé par votre fournisseur d'énergie en cas de délestage ?

Le canal neuf est visible

vendredi 25 novembre Le Département général de la santé a trouvé 48629 nouveaux cas. Certes, c’est moins que la veille, mais environ 10 000 de plus que le vendredi précédent, ce que confirme la carte bleue, qui fait la moyenne des cas sur une semaine. On voit qu’il pousse très nettement pendant la grande dizaine de jours.

Ces chiffres à J-1 sont pratiques pour suivre au plus près l’évolution de l’épidémie, mais sont susceptibles de fluctuer d’une semaine sur l’autre en fonction de la rapidité des remontées.

Pour être sûr des tendances, on peut d’abord se pencher sur les données publiées par Santé publique France, qui montrent le nombre de cas à la date du dépistage, avec un décalage de trois jours. C’est surtout à partir de ces données qu’il faut observer l’évolution du taux de morbidité (graphique violet). Au cours des huit derniers jours, nous avons assisté à une reprise massive après une baisse majeure.

Si nous regardons l’évolution de l’épidémie plus localement, nous verrons que la tendance est également nette. L’infection repart à la hausse dans tous les départements de France métropolitaine.

Graphiques ci-dessous vous permet d’analyser plus en détail la situation de votre département (y compris départements et régions étrangers).

Carte des niveaux d’occupation en soins intensifs

Comme nous l’avons dit plus haut et vu dans le schéma bleu ci-dessus, cette neuvième vague commence à se faire sentir à l’hôpital où les admissions augmentent chaque jour. Il semble que nous soyons aussi le début d’une nouvelle vague dans les services de réanimation, où pourtant nous sommes actuellement loin du cap des 1000 cas lors de la 8ème vague.

Lire Aussi :  Le budget rectificatif débloque 2,5 milliards d’euros supplémentaires pour le pouvoir d’achat

Il est important de noter que pour les réanimations, mais surtout pour les hospitalisations de routine, une proportion importante de patients a été hospitalisée pour une autre pathologie mais a été testée positive au Covid-19. comme vu ci-dessous.

La signification des différents indicateurs

  • Taux de maladie. c’est le nombre de cas détectés pour 100 000 habitants. Il est très utile car il fournit un état des lieux de l’épidémie en temps quasi réel (avec un délai de plusieurs jours pour l’apparition des symptômes, voire avant l’apparition des cas contacts). Mais cela dépend des capacités de navigation.
  • Le niveau de positivité. c’est le nombre de tests positifs par rapport au nombre total de tests. Il permet ” contrôler ” taux de morbidité. S’il y a beaucoup de cas (taux d’incidence) dans une zone, mais que cela n’est dû qu’à un dépistage très poussé, alors le taux de positivité sera faible. Au contraire, s’il augmente, cela signifie que plus de personnes testées sont positives, mais surtout, les infectés qui n’ont pas été testés, qui passent entre les mailles du filet, le sont potentiellement plus. Cependant, cette dynamique est devenue peu lisible après la généralisation des autotests, qui ne sont pas comptabilisés.
  • Taux d’occupation des lits de réanimation par les patients Covid-19. C’est un indicateur bien documenté car il permet de savoir si les hôpitaux sont capables de gérer le flux de patients. C’est très utile car il y a peu de risque de biais. elle ne dépend pas du dépistage et l’occupation des lits est bien signalée aux autorités. Son inconvénient. il y a un délai important entre la contamination et le passage en réanimation, environ deux à trois semaines.
  • Admissions en réanimation et nouvelles hospitalisations. Moyenne lissée sur 7 jours des admissions à l’hôpital
  • Mort à l’hôpital. Comme les relances, c’est une statistique assez fiable, mais avec un décalage important.
  • R efficace. ce chiffre représente taux de réplication du virus réel, c’est-à-dire le nombre de personnes infectées par un cas infectieux. Il est calculé par les épidémiologistes et a également un retard important.

Source

Lire Aussi :  CMI France entre au capital du studio de podcasts Louie Media – Libération

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button