Levée de fonds : définition et fonctionnement

La levée de fonds offre aux investisseurs la possibilité d’accéder au capital social d’une entreprise ou de financer une start-up et de participer à son développement. Ces derniers recevront des actions de la société et deviendront ainsi de nouveaux actionnaires. Dans le monde de l’entrepreneuriat, tout jeune entrepreneur doit souvent réfléchir à la pertinence d’une levée de fonds.

Collecte de fonds : qu’est-ce que c’est ?

La levée de fonds est un processus de financement qui permet à de nouveaux actionnaires d’accéder au capital d’une entreprise. Ces investisseurs acquièrent donc des actions de l’entreprise et échangent une certaine somme d’argent afin que l’entreprise dans laquelle ils investissent se développe plus rapidement.

La levée de fonds s’adresse principalement aux organisations innovantes et donc aux startups. Les investisseurs s’intéressent à la valorisation de l’entreprise à un moment donné, qui définit le montant de la levée de fonds, mais aussi à son potentiel de croissance, l’objectif étant de réaliser un bénéfice sur la revente future des actions acquises. Développement de l’entreprise.

A lire aussi : Définition, rôle… À propos des incubateurs pour startups

Collecte de fonds : pourquoi le faire ?

La levée de fonds permet à l’entreprise concernée de ne pas avoir à rembourser la somme investie, contrairement à l’endettement ou au recouvrement de créances. Une jeune entreprise peut avoir des difficultés avec les banques pour obtenir un prêt ; La levée de fonds est considérée comme une solution alternative et parfois en deuxième étape, permettant de renforcer sa crédibilité par rapport aux établissements bancaires afin d’obtenir le prêt souhaité.

Lire Aussi :  l’Etat accorde un prêt de 15 millions d’euros à Duralex pour lui permettre de reprendre sa production

Quels sont les risques ?

Si la levée de fonds apparaît comme une solution financièrement peu risquée pour une entreprise, puisqu’elle n’injecte pas d’argent dans celle-ci, elle peut créer des frictions avec l’arrivée de nouveaux associés au capital de l’entreprise. Les personnages historiques ne sont plus des décideurs, les décisions doivent désormais être partagées. Si un climat de tension s’installe, la pérennité de l’entreprise peut être remise en cause.

Les investisseurs peuvent s’opposer à tout transfert si le projet ne se développe pas comme prévu et n’est donc pas viable. Si l’investisseur dispose de ce droit de veto, l’entrepreneur ne pourra pas vendre son entreprise trop tard sans avoir l’avis de l’investisseur. Pour que la collecte de fonds réussisse, toutes les parties prenantes doivent bien travailler ensemble. Alors quels fonds et quels investisseurs choisir !

Qui dit levée de fonds, dit afflux massif de capitaux. Dans certains cas, quand c’est si important, les dirigeants se brûlent les ailes et dépensent sans compter et font faillite. Pour être efficace, la collecte de fonds doit être réfléchie et bien coordonnée.

A lire aussi : Licenciements : les startups continuent de saigner

Différentes formes de collecte de fonds

La levée de fonds peut se dérouler de deux manières différentes, selon la situation dans laquelle se trouve l’entreprise ciblée. Ainsi il peut s’agir d’une levée de fonds dans le but de démarrer, de créer une entreprise ou un projet, ou de développer une entreprise, avec une vision claire définie au préalable, on parle de capital d’amorçage ou de capital de développement.

Capital d’amorçage L’objectif est de lever des fonds pour concrétiser le projet dans le but de relancer la croissance de l’entreprise.

Lire Aussi :  Planifier pour 2023 et votre entreprise – Shaw Local

Capital de développement, Lui permettant de poursuivre le développement et la croissance de l’entreprise. Les objectifs de ce type de collecte de fonds sont généralement d’embaucher plus de personnel, d’améliorer les communications, de renforcer les forces existantes ou de racheter des concurrents sur d’autres marchés. De manière générale, le capital développement permet aux startups françaises de se lancer à l’international. Bref, tout est en place pour que l’entreprise se développe rapidement.

A lire aussi : Classement des licornes françaises par évaluation

Comment préparer et recevoir une collecte de fonds ?

Pour attirer les investisseurs vers le projet, il est nécessaire de leur expliquer l’intérêt et les objectifs liés à la levée de fonds. Cette démarche doit être menée consciencieusement, car les investisseurs susceptibles d’entrer dans le projet sont, pour la plupart, des professionnels entrepreneuriaux. Le dossier doit être solide, la clé d’une transaction réussie.

Pour y parvenir, l’entreprise doit faire preuve de professionnalisme en agissant de la manière suivante : sa présentation Plan d’affaires, un dossier décrivant la situation de l’entreprise, son plan de développement et les fonds correspondants demandés. Cette présentation doit être faite de manière concise et professionnelle et peut déboucher ou non sur une comparaison de contrats selon sa pertinence.

Une fois cette étape franchie, les deux parties doivent trouver un terrain d’entente sur les modalités juridiques et l’évaluation de l’entreprise. Quelle considération est accordée aux investisseurs ? Quels rôles seront attribués ? Par conséquent, il est nécessaire d’écrire une lettre d’intention qui symbolise l’accord entre les deux parties et résume tous les termes convenus par eux.

Lire Aussi :  4 idées-cadeaux pour un Noël d'entreprise à moins de 30 euros

Après avoir conclu l’accord, le fonds procédera à plusieurs audits, juridiques et financiers, qui permettront de passer à l’étape finale : la mise en œuvre des aspects juridiques, mis en œuvre par la signature du pacte d’actionnaires si aucun problème n’est détecté dans ce processus .

Par la suite, la levée de fonds peut être entreprise en augmentant le capital social par l’émission de nouveaux titres. Les investisseurs paient le montant du titre, auquel s’ajoute une prime d’émission, qui couvre la différence entre la valeur actuelle et la valeur nominale du titre.

A lire aussi : Début : La plus grosse levée de fonds de France en 2022

Collecte de fonds : une méthode populaire

En France, environ 15 000 entreprises sont éligibles Innovant Veut grandir grâce à la collecte de fonds. Cependant, tout le monde n’y trouve pas sa place puisque moins de 1 000 opérations de ce type sont recensées chaque année. La demande est supérieure à l’offre car les investisseurs sont conscients du risque que représente une levée de fonds : les chances de rentabilité ne sont pas garanties, d’où la réticence de certains.

Les investisseurs détiennent donc le pouvoir du marché et ont la possibilité de choisir le projet qui leur semble le plus viable, il est donc important d’être bien préparé pour le pitch. Au moindre doute, ils coupaient court à toutes les discussions. Le processus d’étude de dossier est arrêté et ils passent à de nouveaux projets.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button