Ukraine et France unies à Coutances

Dans la cour de la mairie de Coutances le 11 novembre 2022, deux drapeaux, le tricolore français côte à côte avec le bleu et le jaune ukrainiens. La ville accueille des représentants de la municipalité à l’ouest de Zhovkva pendant trois joursUkraine
Au nord de Lviv et invité par Koutans à participer à des événements commémoratifs.

Logo France Bleu :

Association de l’Ukraine avec le 11 novembre. évident pour Coutances

Coutances souhaitait s’associer à une ville ukrainienne de taille similaire pour la soutenir alors que le pays est sous le feu des bombes russes et pour tisser des liens culturels à l’avenir. En mai, Christian Savari, l’adjoint à la culture et à la mémoire de la ville, s’est rendu à Zhovkva pour contacter les élus locaux. En novembre, ce sont les Ukrainiens qui débarquent à Coutances. Les deux villes viennent de signer un traité d’amitié.

Après la Marseillaise et la sonnerie des morts, l’hymne national ukrainien a été joué sur la place de la municipalité. Ensuite, le maire de Zhovkva, Oleg Volsky, a prononcé un discours, remerciant Kutansey et les Français en général, et exprimant sa fierté d’être là.

A l’image des destructions et des morts des deux guerres mondiales, l’électorat ukrainien s’est aussi souvenu des violences qui ont frappé son pays. “Ce jour est historique pour nous, pour notre ville, car actuellement nous avons une guerre en Ukraine. La Russie a détruit notre pays, nos villes, les soldats russes ont tué nos Ukrainiens.”

Retour d’expérience entre l’histoire et l’actualité

Cette cérémonie générale était préparée depuis plusieurs mois, et si aujourd’hui. L’importance de l’événement était avant tout symbolique, mais significative Le maire de Coutances Jean-Dominique Bourdain déclare : “La présence de la délégation ukrainienne montre aussi que cette cérémonie symbolise aussi la paix. L’Europe est en guerre depuis 80 ans, et chacun doit comprendre que cette paix est extrêmement fragile.”

Le maire de Coutance Jean-Dominique Bourdain, la sous-préfète Françoise Ploivier-Diaz et le maire de Zhovkva Oleg Volsky côte à côte en ce 11 novembre 2022.
©Radio France

Sarah Saltiel Ragot

Cette visite doit aussi permettreimaginez le futur. “Il faut essayer de construire quelque chose de beaucoup plus positif”, espère Christian Savari, “et ça veut dire rassembler les gens”. Donc, les Français et les Ukrainiens l’espèrent “Après avoir gagné la guerre”.souligne Oleg Volsky, des échanges culturels, sportifs et éducatifs peuvent avoir lieu entre les deux villes.

Chargement en cours

Source

Lire Aussi :  l'imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé en vue de son expulsion

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button